op

Financement participatif Miimosa jusqu’au 1er Avril 2020

Le Financement participatif Miimosa nous permettra de fabriquer en quantité suffisante nos propres extraits fermentés d'Orties aux multiples vertues

Grâce au financement participatif Miimosa, vous pouvez soutenir notre projet : la fabrication maison, dès cette année, de remèdes naturels pour soigner nos cultures !

Attention, la campagne de financement se termine le 1er avril !

Alors vite, pour contribuer, c’est ici : Miimosa !

Miimosa.com est la 1ère plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’agriculture et à l’alimentation. Ainsi, toute personne qui veut nous soutenir peut nous donner un coup de pouce.

Vous retrouverez notre projet en détail sur Miimosa, ou sur notre article du mois de février.

L’Éclat de nos Terroirs remarquée par le magazine Vin & Gastronomie

Champagne Valérie et Gaël Duont

Le Champagne Valérie et Gaël Dupont est heureux de faire partie de la sélection du magazine « Vins&Gastronomie » pour la cuvée que nous leur avions présentée, « L’Eclat de nos Terroirs » !

« Le Comité de dégustation V & G a passé en revue mardi 5 novembre dernier près de 150 échantillons envoyés par des maisons, vignerons et unions de producteurs de Champagne […]. Notre banc d’essais concernait des cuvées accessibles au consommateur, en premier lieu des champagnes d’assemblages qui sont à la fois des entrées de gamme et la signature de qualité des Champagnes. Travaillant en binômes, avec des notes de dégustation personnelles, le jury a retenu cinquante cuvées hautement recommandables, non-millésimées et millésimées.« 

Vins&Gastronomie – HORS SERIE COLLECTOR 2019 Spécial Champagne

Voici leur commentaire au sujet de la cuvée présentée :
« Champagne Valérie et Gaël Dupont
« L’Éclat de nos Terroirs » Brut
La robe d’un jaune paille présente une cheminée de fines bulles qui remontent sagement. Porté par les agrumes, son premier nez développe ensuite un voile de sous-bois. Ample, la mise en bouche savoureuse, aromatique sur les fruits délicats, se termine agréablement sur une note acidulée
« .

Cette année, essais de préparations naturelles au Champagne V & G Dupont !!

Nous avons pour ambition de nous affranchir des produits de synthèse sur nos 5 hectares de vignes et nos 150 ha de grandes cultures.
Comment ? En commençant à fabriquer et utiliser dès cette année des préparations naturelles sur l’ensemble de nos parcelles, et conduire ainsi le Champagne V & G Dupont vers encore plus d’agroécologie.
Notre exigence : conserver la qualité sanitaire de nos productions.

Oui, nous sommes convaincus que c’est possible ! (mais pas en claquant des doigts quand même…)

Aussi, cet optimisme et ce dynamisme, nous aimerions le communiquer autour de nous. En effet nous souhaitons à notre tour partager notre expérience sur les avancées que nous avons déjà faites, à la manière de nos collègues agriculteurs qui nous ont inspirés, voire formés, et qui nous ont partagé leurs propres avancées. Ainsi, nous serions fiers de pouvoir contribuer, à notre petite échelle, au développement de l’usage de préparations naturelles en Champagne (que ce soit en agriculture ou en viticulture). Encore faut-il que nous fassions nos preuves !

Où en sommes nous …

Depuis 10 ans nous avons fait évoluer nos pratiques dans les vignes, comme dans les champs, pour travailler nos sols le moins possible, et donc préserver la faune et la micro-faune qui y vit. De façon plus générale, nous avons déjà mis pas mal d’actions en place pour supprimer les herbicides, les insecticides et réduire les doses de produits de synthèse utilisés (voir Notre Exploitation). Nous en observons les premiers effets : plus de biodiversité sur nos parcelles, des sols où les vers de terre font leur retour en force, et une infiltration de l’eau bien plus efficace.

Par ailleurs, nous échangeons beaucoup au sein d’associations d’agriculteurs, dont nous sommes membres actifs :
– Sol, Agronomie et Innovation (https://www.facebook.com/SolAgronomieInnovation/)
– Arbre et Paysage en Champagne (https://www.facebook.com/ap.champagne/)
– Pour Une Agriculture du Vivant (http://agricultureduvivant.org/)
– AgroLeague (https://www.facebook.com/AgroLeagueEdu/)

Grâce aux partages d’expériences de nos collègues, nous osons expérimenter des méthodes alternatives sur l’ensemble de nos parcelles. Cela demande plus de réflexion et de temps que de continuer à suivre la voie « classique ». Ainsi trois salariés travaillent avec nous pour nous permettre ces avancées :
– Cynthia, travaux de la vigne et de la cave
– Rénald, travaux mécaniques agricoles et viticoles
– Delphine, travaux de la vigne, agroforesterie, animation

Quelles préparations naturelles et comment ?

Pour permettre de réduire encore l’usage des produits de synthèse, nous pensons que la base est d’avoir des sols bien vivants et riches en micro-organismes. En effet, ceux-ci sont essentiels au développement des plantes qui y poussent. Et des plantes en bonnes santé résistent mieux aux maladies. Malgré tout, nos plantes seront toujours confrontées à des maladies ou des ravageurs.

Donc pour limiter le développement de ces maladies ou ravageurs, nous comptons utiliser des remèdes naturels, que nous produirons nous-même.

Comment allons nous nous y prendre?

  • Créations d’une ‘tisanière’ de 150 m2. Il s’agit d’un atelier-laboratoire, ouvert aux animations périodiques, pour étudier et produire nos propres décoctions, infusions et extraits fermentés de plantes, et nos thés de compost.
Préparations naturelles au Champagne V & G Dupont
Décoction de plantes
  • Mise en place d’un espace de lombricompostage, entouré d’une haie champêtre fruitière bioclimatique de 250 mètres. Le compostage de matières organiques fraîches par les vers de terre donne un produit totalement naturel très riche en micro-organismes. Ceux-ci sont ensuite démultipliés par différentes techniques et appliqués sur nos cultures pour des bénéfices multiples. Les arbres autour favorisent le retour de la diversité biologique du site, ainsi que l’activité des symbiotes des sols attendus dans le compost.
Plantation d'une haie, fabrication de lombricompost, pépinière de plantes remède pour nos préparations naturelles
  • Aménagement des espaces d’accueil et de partage d’information vers les clients et les professionnels agricoles et viticoles. Une ‘vigne étude’ en fera la démonstration sur un terrain attenant. Elle accueillera la pépinière de plantes remède en autoproduction ainsi qu’un « potager d’entreprise » permacole.

Ainsi nous visons l’autonomie en préparations naturelles, ainsi que la pérennisation de nos emplois.

Cette démarche monopolise du temps et entraîne des coûts de mis en place non négligeables. Nous avons mis en place un financement participatif sur Miimosa.com, 1ère plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’agriculture et à l’alimentation. Ainsi, toute personne qui veut nous soutenir peut nous donner un coup de pouce. Cela vous intéresse ? Nous vous mettons le lien ici vers la plateforme Miimosa. Attention, la date limite pour contribuer est le 19 mars !!

Vendanges 2019

La campagne viticole 2019 s’achève sur une excellente vendange, sur le plan qualitatif. Ceci malgré quelques incidents de parcours (gel de printemps, sécheresse, attaques de maladies, grêle). Les rendements de ces vendanges 2019 sont plus bas que d’habitude, mais suffisants. La maturité a rarement été aussi élevée. Avec une acidité qui s’est très bien maintenue (indispensable pour faire un bon Champagne), c’est du jamais vu !

Beaucoup parlent ici de la vendange du siècle au niveau de la qualité… Cela tombe bien pour nous, qui allons pour la première fois vinifier une partie de notre récolte séparément (le reste étant mis en commun avec les autres coopérateurs). Nous pourrons ainsi élaborer deux cuvées issues à 100% de nos vignes : très certainement un Blanc de Blancs et une cuvée d’assemblage, disponibles d’ici 3 à 5 ans, ou plus, suivant l’évolution des vins. En effet, le vin sera mis en bouteille début 2020, mais devra reposer plusieurs années en cave pour se bonifier. Il nous faudra donc patienter avant de vous faire déguster les fruits de notre propre vendange 2019 !

Autres faits marquants de l’année pour notre exploitation :

  • l’obtention des certifications environnementales « Haute Valeur Environnementale » (HVE), « Viticulture Durable en Champagne » (VDC), et « Pour une Agriculture du Vivant » (PADV) : une reconnaissance des pratiques mises en œuvre depuis plusieurs années déjà sur notre exploitation (voir actualités de Juillet),
  • la fin des travaux d’aménagement de notre nouveau cellier et de la nouvelle salle d’accueil : nous pouvons maintenant vous faire déguster les cuvées de votre choix, et organisons également des visites de nos vignes.

Et maintenant…

La vendanges 2019 achevée, la fin de l’année approche. Le gros de notre activité va à présent se passer en cave : habillage des bouteilles et préparation des commandes. En effet le Champagne reste le roi des fêtes de fin d’année. Il permet d’accompagner les festivités, ou de faire plaisir à ses proches… un cadeau souvent apprécié, mettant de plus à l’honneur les « circuits courts ».

Semis des couverts végétaux

Améliorer la santé de nos sols pour favoriser celle de nos vignes

Nous avons réalisé nos semis de couverts végétaux début Août. Nous croisons les doigts pour qu’il pleuve suffisamment maintenant, et obtenir ainsi de bonnes levées !

Ainsi nous avons mélangé 8 espèces ou variétés différentes : des vesces, du trèfle incarnat, de l’avoine brésilienne, de l’escourgeon, des fèveroles, du radis fourrager, du radis chinois, du fenugrec. Nous avons produit nous-même sur notre ferme les semences de vesces, d’avoine, d’escourgeon et de féveroles.

Ces plantes vont se développer plus ou moins rapidement. Ce sont toutes des plantes annuelles : une fois qu’elles ont germées, elle grandissent, fleurissent, montent à graine, et meurent, le tout sur une année. Certaines vont geler cet hiver, les autres termineront leur cycle au plus tard l’été prochain.

L’objectif des semis de couverts végétaux dans les vignes sont les suivants :

  • produire le plus possible de biomasse, pour venir enrichir le sol en matière organique quand les plantes seront mortes
  • fixer l’azote de l’air grâce aux légumineuses, pour le restituer au sol
  • améliorer la structure du sol et la porosité du sol, grâce aux racines de ces plantes
  • retenir la terre et éviter le ravinage en cas de fortes pluies en particulier l’hiver
  • étouffer les herbes qui poussent naturellement mais qui ne nous intéressent pas (chardons, liserons …)
  • réaliser un paillage pour l’été prochain (avec les débris des plantes mortes), afin de limiter là encore le ravinage et maintenir l’humidité du sol.

Ces objectifs ne seront atteints que si les plantes se développent correctement et en grand nombre.

On va suivre cela de près !

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l’intérêt des semis de couverts végétaux en viticulture … je vous propose de lire cette interview de Konrad Schreiber, agronome et formateur au sein de l’organisme « Ver de Terre Production ».

« Viticulture Durable en Champagne », « Haute Valeur Environnementale »

Cà y est, c’est officiel, notre exploitation est labellisée « Haute Valeur Environnementale » (HVE) et « Viticulture Durable en Champagne » !

« Viticulture Durable en Champagne » et « Haute Valeur Environnementale », c’est quoi ?

HVE (Haute Valeur Environnementale) est un label du ministère de l’Agriculture. Il est susceptible de s’appliquer à tout type de production agricole respectant un certain nombre de critères. Il est fondé sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire et la gestion de la fertilisation.

« Viticulture Durable en Champagne » est quand à lui spécifique de la Champagne. Il traduit notre engagement à réduire notre empreinte écologique autour de 3 grands axes : empreinte biodiversité, empreinte carbone et empreinte eau.

Ces deux labels mettent ainsi en évidence les efforts que nous effectuons pour mettre en oeuvre une viticulture plus propre.

Ces deux labels sont, pour nous, loin d’être une fin en soi

Nous allons déjà, sur certains points clefs, plus loin que ce qu’imposent les référentiels : nous n’utilisons plus d’herbicides, nous laissons les sols couverts toute l’année entre les rangs de vigne, nous réduisons davantage les doses de fongicides … Et bien entendu nous allons poursuivre nos efforts pour réduire encore l’utilisation des fongicides et améliorer l’efficacité de nos couverts végétaux (engrais verts).

Prochaine étape : mettre nos pratiques en accord avec le cahier des charges « Pour une Agriculture du Vivant ».

« Pour une Agriculture du Vivant » est un mouvement qui nous tient à cœur, car nous en partageons à 100% la philosophie. Il oeuvre pour le déploiement de l’agro-écologie et de la culture sur sols vivants à grande échelle en France. Nous suivrons un audit au mois d’août sur notre exploitation viticole, mais aussi sur notre ferme de grandes cultures. L’objectif sera de mesurer la compatibilité de nos méthodes avec un cahier des charges favorisant « l’agriculture du vivant ». Vous pouvez trouver davantage d’informations ce mouvement, devenu une association, sur http://agricultureduvivant.org/qui-sommes-nous/

A quand ces logos sur nos bouteilles de Champagne ?

Vous ne trouverez pas directement les logos de ces labels sur nos bouteilles de Champagne, en tous cas pour le moment. En effet, comme nos familles avant nous, nous travaillons en coopérative pour l’élaboration de notre Champagne. Et notre raisin est ainsi mis en commun avec celui d’autres viticulteurs qui ne sont pas forcément labellisés. Pour autant, en achetant votre Champagne chez nous, vous soutenez indirectement nos pratiques qui, c’est officiel maintenant, tendent vers une viticulture plus propre !

Afin de vous garantir un Champagne issu à 100% de notre démarche, nous allons expérimenter pour la première fois cette année, une vinification séparée de nos propres raisins. Ceci afin d’élaborer une cuvée issue à 100% de notre exploitation. Une grande première pour nous ! Alors Rendez-vous dans 3 à 5 ans pour y goûter !

Des couverts végétaux qui attirent l’oeil dans nos parcelles

Des couverts végétaux qui attirent l’oeil en ce moment dans nos parcelles : ici en photo un essai de couvert avec du seigle dans du trèfle et du pâturin à Vert-Toulon, et un couvert multi-espèces (avoine, orge, trèfle, vesce, fenugrec…) dans notre plantation de l’année, toujours à Vert-Toulon 

A faire près de chez nous ce week-end

Nous vous recommandons vivement 2 sorties ce week-end à Reuves et à proximité. Peut-être une occasion de venir nous rendre visite ?

Grenouille rainette

Balade accompagnée dans la Réserve Naturelle Régionale des marais de Reuves

Samedi 25 mai 2019, de 14h à 17h.

Venez découvrir la faune et la flore caractéristiques des Marais de Saint-Gond. Dépaysement garanti ! Vous serez accompagnés des animateurs de la Maison de la Nature de Boult-aux-Bois, dans le cadre de la fête de la nature. C’est gratuit et ouvert à tous, sans inscription.

reve-d-orchidees

Rêve d’Orchidées à Sézanne

Du 25 mai au 2 juin à la Halle de Sézanne, 10h – 19h.

Dans la Halle de Sézanne, de style Baltard, 10 000 orchidées sont mises en scène pour une ballade fleurie impressionnante !

Notre nouvel espace d’accueil est terminé, venez nous rendre visite !

Venez nous rendre visite dans notre corps de ferme ! La grange et l’ancienne bergerie laissent place à notre cellier et à un nouvel espace d’accueil. En effet nous avons à cœur de partager notre passion du métier. Nous avons donc pensé ce lieu comme un endroit chaleureux, accueillant et convivial. Ainsi, de la simple dégustation de nos Champagnes, à la visite des vignes et/ou de la coopérative, nous saurons nous adapter à votre demande ! Plus d’information dans la rubrique « Venir nous voir« .

Club des Professionnels du Vin à Lille le 29 avril 2019

Nous serons présent au salon organisé par le Club des Professionnels du Vin, à L’Hotel Hermitage Gantois à Lille, le 29 avril 2019.

Le club des professionnels du vin est avant tout une rencontre entre des viticulteurs et des visiteurs professionnels. L’événement se déroule sur une journée. Cette année, ce lieu du Nord est un ancien Hospice Gantois datant de 1462. Il fut fondé par Jean de la Cambe. Durant plus de 500 ans, il porta assistance aux personnes malades ou âgées. L’établissement ferma ses portes en 1995. C’est en 2003 qu’il renait et devient l’hôtel Hermitage Gantois. Un lieu qui a su garder son identité avec une superbe restauration des lieux. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, reconverti en hôtel de luxe que notre vin effervescent issu des talents d’un moine bénédictin – dom Pérignon – sera présenté.