Notre exploitation

Notre exploitation est composée de cinq hectares de vignes disséminées du Nord au Sud de la Marne, dans dix villages différents. Elle comporte aussi des champs que nous cultivons en agriculture de conservation.

Elle est issue, à la base, de nos deux familles, qui cultivaient chacune des parcelles plus ou moins éparpillées dans le vignoble marnais, et vendaient chacune du Champagne. Elle est basée à côté de Sézanne.

Nos pratiques à la vigne suivent la voie de l’agro-écologie. Nous réfléchissons et travaillons à les améliorer de jours en jours.

Dans les champs comme dans les vignes, nous avons fait évoluer les méthodes de travail vers un meilleur respect du milieu naturel avec lequel nous travaillons, en particulier la vie des sols et la biodiversité. Nous tenons à  limiter au maximum le recours à la chimie, tout en préservant la qualité de nos raisins.

Au cours des 5 dernières années, notre transition « agro-écologique » s’est accélérée. Nous sommes maintenant certifiés « Haute Valeur Environnementale » et « Viticulture Durable en Champagne ». Nous avons aussi obtenu la reconnaissance « Pour une agriculture du vivant », qui soutient les méthodes d’agriculture préservant la vie des sols et la biodiversité. Enfin, nous démarrons officiellement en 2020 notre conversion en agriculture biologique.

Avant de franchir le pas du label Bio, nous avions déjà banni de nos vignes les insecticides et les herbicides. Et dans plusieurs domaines, nous allions déjà plus loin que les exigences de ce label :

  • en utilisant des engins légers à chenilles pour préserver nos sols en évitant leur tassement, 
  • en ne travaillant plus la terre en les rangs de vigne et en y semant systématiquement des couverts végétaux (engrais verts) : notre objectif est de relancer la vie du sol et de retrouver de la biodiversité dans nos parcelles ; cela permet aussi de capter le carbone de l’air,
  • en soignant les travaux « en verts » pour limiter les traitements : ébourgeonnage et palissage manuel soignés, effeuillage d’été pour aérer les grappes et réduire la prolifération des maladies,
  • en réimplantant des arbres et arbustes aux abords de nos parcelles : pour favoriser la biodiversité, utiliser le pouvoir des arbres à améliorer le micro-climat autour d’eux, capter les éléments nutritifs des sols pour les restituer aux vignes, capter du carbone dans l’air (près de 600 arbres plantés sur notre exploitation depuis 2 ans) …
  • en utilisant la phytothérapie : des tisanes, des extraits fermentés de plantes que nous produisons nous-même (orties, consoudes, bardane, luzerne…), pour renforcer la santé de nos vignes et prévenir les maladies
  • en ayant recours à l’emploi d’huiles essentielles pour lutter contre une maladie qui se serait installer malgré tous nos soins,
  • en utilisant un matériel de traitement équipé de panneaux récupérateurs – novateur en Champagne : il évite la dérive des produits appliqués dans les airs et sur le sol

Toutes ces pratiques nous permettent de réduire l’utilisation des produits à base de Cuivre ou de Soufre employés contre le Mildiou et l’Oïdium. En effet, même s’ils sont homologués pour l’agriculture biologique, nous sommes conscient qu’ils ne sont pas pour autant inoffensifs.

Vous retrouverez des illustrations de ces pratiques dans nos actualités.

Notre objectif est de rétablir un équilibre le plus naturel possible autour de nos vignes, pour :

– renforcer la santé de nos vignes et donc leur éviter d’attraper les maladies tant redoutées par l’ensemble des vignerons (Mildiou, Oïdium),

– permettre à la vigne de s’alimenter sur un sol sain et par ses propres moyens en allant chercher les éléments nutritifs en profondeur : les arômes des raisins n’en seront que meilleurs,

– réduire notre impact sur l’environnement